SUMO

Le quotidien des lutteurs de sumo | nippon.com

Les deux piliers de la formation d’un lutteur de sumo sont, dit-on, l’entraînement et le chanko (la nourriture). Mais les lutteurs ne s’entraînement que le matin, et ils ne prennent que deux repas par jour. Comment, dans ces conditions, arrivent-ils à devenir imposants et forts ? Pour le comprendre, visitons ensemble l’écurie Takadagawa, située dans le quartier de Kiyosumi-Shirakawa, à Tokyo.

https://www.nippon.com/fr/japan-video/vi002002/

Accorhotels.com (アコーホテルズ)
Translate »